Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable et Données

La construction neuve en Auvergne-Rhône-Alpes 4ème trimestre 2021

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 février 2022

Dans le secteur résidentiel, les autorisations de construire comme les mises en chantier sont orientées à la hausse. Cette conjoncture dynamique concerne aussi les locaux non résidentiels. Cependant, les situations sont très contrastées suivant les territoires.

  Les logements

En Auvergne-Rhône-Alpes en 2021, 65 720 logements sont autorisés en date réelle estimée. Progressant de 17 % par rapport à 2020, le cumul annuel des autorisations dépasse même de 3 % celui de l’année 2019, avant la crise sanitaire. Les chiffres d’octobre à décembre 2021 sont supérieurs de 9 % à ceux du même trimestre de 2020. Avec +12 % en glissement annuel, l’habitat collectif connaît une forte augmentation. Les autorisations portant sur des maisons s’accroissent de 23 % en individuel pur et de 24 % en individuel groupé. La croissance des autorisations concerne la plupart des départements. La progression est particulièrement dynamique en Savoie, dans le Puy-de-Dôme et en Isère. Dans l’ensemble de la France, l’augmentation annuelle des autorisations de logements est de 19 %.

Les mises en chantier s’inscrivent également à la hausse, 53 770 logements sont commencés en 2021, en croissance de 13 % par rapport à 2020. Les mises en chantier du 4ème trimestre 2021 sont supérieures de 8% à celles du même trimestre de 2020. En année glissante, l’individuel pur progresse de 18 % alors que la croissance de l’individuel groupé n’est que de 1 %. Pour les appartements, la hausse s’établit à 12 %.

Les ouvertures de chantier progressent sensiblement dans la Loire et la Haute-Loire. Dans l’ensemble du pays, elles augmentent de 11 %.

  Les Locaux

Cette conjoncture dynamique concerne aussi les locaux non résidentiels. En date de prise en compte, 4,7 millions de m² de plancher sont autorisés en 2021, ce qui représente une hausse de 2 % par rapport à 2020. Les surfaces autorisées d’octobre à décembre 2021 sont elles aussi en progression de 5 % par rapport à celles du même trimestre de 2020. En année glissante, les surfaces commerciales et de bureau ainsi que les entrepôts s’accroissent de manière significative.

Sur un an, c’est dans l’Allier et l’Isère que les mètres carrés autorisés de locaux non résidentiels progressent le plus. Les autorisations de locaux sont en hausse de 12 % dans l’ensemble de la France.

La surface totale des locaux non résidentiels enregistrés comme mis en chantier au cours de l’année est stable par rapport à 2020 et atteint 3,2 millions de m². Le chiffre d’octobre à décembre 2021 est lui aussi stable, aucune progression n’est enregistrée par rapport au même trimestre de l’année précédente. En année glissante, les mises en chantier de locaux destinés aux industries, commerces, et entrepôts sont orientées à la hausse.

Les surfaces d’activité commencées connaissent une augmentation particulièrement sensible en Ardèche et dans l’Ain. Dans l’ensemble du pays, la hausse est de 5 %.

  Pour en savoir plus

  • Données nationales SDES
    • St@tInfo n°428, Janvier 2022, Construction de logements : Résultats à fin décembre 2021 (France entière)
    • St@tInfo n°427, Janvier 2022, Construction de locaux : Résultats à fin septembre 2021 (France entière

Télécharger :