Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Actualités

L’Europe consulte le public pour lutter contre le déclin des pollinisateurs

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 avril 2022
L’initiative de l’UE sur les pollinisateurs a constitué une première réponse au grave déclin des insectes pollinisateurs en Europe, mais l’UE doit à présent intensifier ses efforts.
La Commission révise donc l’initiative et mettra en place des outils et des mesures permettant de s’attaquer aux principales causes de ce déclin.

Durant ces dernières décennies, la présence et la diversité des insectes pollinisateurs sauvages ont considérablement diminué.
Une espèce d’abeilles et de papillons sur trois voit sa population décliner, tandis qu’une sur dix est menacée d’extinction.
Cette situation est très préoccupante car sans pollinisateurs tels que les abeilles sauvages, les syrphes, les papillons et les mites, de nombreuses cultures et espèces végétales sauvages déclineront et finiront par disparaître.

Ces disparitions auraient de graves conséquences écologiques, sociales et économiques.
On estime qu’environ 5 milliards d’euros de la production agricole annuelle de l’Union sont directement attribués aux insectes pollinisateurs, tandis qu’environ 80 % des plantes à fleurs sauvages sont tributaires des pollinisateurs.

Les principales menaces pesant sur les insectes pollinisateurs sauvages sont :

  • le changement d’affectation des terres,
  • l’agriculture intensive et l’utilisation de pesticides,
  • la pollution de l’environnement,
  • les espèces exotiques envahissantes
  • et le changement climatique.

En l’absence de mesures efficaces, le déclin des pollinisateurs devrait se poursuivre, ce qui augmentera les effets sur le terrain.

► Pour en savoir plus, consultez l’appel à contributions pour l’initiative européenne sur les pollinisateurs - Révision (format pdf - 317.8 ko - 15/04/2022) .

► Pour donner votre avis, consultez le site de la commission européenne.


Cette initiative contribuera à atteindre l’objectif du pacte vert pour l’Europe : inverser la tendance au déclin des pollinisateurs d’ici 2030.