Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Infrastructures routières

Les actions de limitation des impacts

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 septembre 2016 (modifié le 27 juin 2019)

Protections phoniques

Les nuisances sonores générées par le projet sont limitées : la contribution sonore du projet n’excède les seuils réglementairement admissibles que pour une seule habitation. Celle-ci fera l’objet d’un isolement de façade.

Par ailleurs, bien que les niveaux sonores prévisibles au niveau du groupe scolaire de Bournoncle-Saint-Pierre soient inférieurs aux seuils réglementaires, une protection par écran acoustique sera mise en place au droit de cet établissement.

Les niveaux sonores seront mesurés après la mise en service de la déviation, afi n de s’assurer de l’efficacité des protections réalisées et, le cas échéant, de décider de leur renforcement.

Aménagement foncier

Compte tenu des impacts du projet sur l’agriculture et le territoire, l’État, maître d’ouvrage de l’opération routière, finance les opérations d’aménagement foncier agricole et forestier (AFAF). La mise en œuvre de l’AFAF a été décidé par la commission intercommunale d’aménagement foncier (CIAF) constituée sur les communes de Bournoncle-Saint-Pierre et Saint-Géron.

Pilotée par le Département de la Haute-Loire, l’opération d’aménagement foncier vise à redistribuer les parcelles agricoles, améliorer les conditions d’exploitation agricoles, assurer la mise en valeur des espaces naturels ruraux.

L’aménagement foncier avec inclusion d’emprise a été ordonné par arrêté du président du conseil départemental du 20 décembre 2017 (format pdf - 5.2 Mo - 24/06/2019) sur les communes de Bournoncle-Saint-Pierre et Saint-Géron, avec extension sur les communes de Lempdes-sur-Allagnon et Vergongheon pour un périmètre de 1442 ha.

Le périmètre, modifié suite aux CIAF du 25 mars et du 20 mai 2019, s’étend désormais sur 1469 ha. Un arrêté du Président du Conseil Départemental modifiant le périmètre doit intervenir prochainement.

Les informations concernant l’AFAF sont disponibles sur le site Internet du Département de la Haute-Loire.

Assainissement

Les eaux de ruissellement des chaussées seront recueillies dans un réseau de collecte composé de fossés et transiteront par des bassins de traitement avant leur rejet dans le milieu naturel (cours d’eau). Ces bassins permettent de limiter les débits rejetés dans les cours d’eau lors des épisodes pluvieux, d’assurer un traitement des polluants liés à la circulation routière et aux opérations d’entretien (sels de déverglaçage) et de confiner les matières dangereuses en cas de pollution accidentelle.

Transparence écologique

Les cours d’eau interceptés (le Gizaguet, la Leuge, le ruisseau de Barlières) seront rétablis de façon à assurer une transparence écologique : leur fond sera aménagé de manière naturelle et des banquettes seront mises en place pour permettre leur franchissement par la petite faune.

Afin d’assurer une transparence écologique optimale du projet entre « Les Combes » et la Vendage et afin de réduire l’effet de coupure provoqué par le projet, un ouvrage supérieur végétalisé, plus attractif pour la faune terrestre, muni d’une palissade anti-éblouissement de 2 m de hauteur, sera réalisé. Les modelés d’accès talutés seront adaptés (pentes, végétation, caches, …) en un principe d’entonnoir, pour guider la faune vers le passage. Ces accès végétalisés à l’ouvrage de franchissement seront connectés aux continuités de structures arborées et arbustives des emprises.

Vallée de la Leuge

La vallée de la Leuge sera franchie par un viaduc d’une centaine de mètres, permettant le rétablissement du cours d’eau, de la voie ferrée, de la RD17 et d’un chemin agricole.
Ce viaduc assurera l’insertion du projet dans le paysage et sa transparence hydraulique et écologique.

Viaduc de la Leuge
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Viaduc de la Leuge
Le viaduc de la Leuge franchit, d’ouest en est, une voie de chemin de fer, la Leuge et la RD17.