Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable et Données

La construction neuve en Auvergne-Rhône-Alpes 3ème trimestre 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 24 novembre 2020 (modifié le 25 novembre 2020)

Avertissement : les estimations des mises en chantier de logements sont plus fragiles que d’habitude du fait de la perturbation de l’activité liée à la crise sanitaire et, dans une moindre mesure, de celle de la collecte dans la base Sit@del2 (remontées tardives de certaines données). La méthode a dû être adaptée pour s’ajuster à ces perturbations.

Dans ce contexte, les estimations des mises en chantier présentées en cette période peuvent donner lieu à des révisions plus importantes qu’avant la crise sanitaire.

  Les logements

Les autorisations de logements sont une nouvelle fois orientées à la baisse au troisième trimestre 2020. En Auvergne-Rhône-Alpes, 58 580 logements font l’objet d’une décision favorable au cours de la dernière période annuelle glissante actualisée en septembre 2020, soit du quatrième trimestre 2019 au troisième trimestre 2020. Selon cette estimation en date réelle, la diminution des autorisations est de 4 % par rapport à 2019. En données annuelles glissantes, la baisse concerne tous les types de logements, les individuels purs (- 4 %), les individuels groupés (- 9%) comme les collectifs (- 3 %). A l’échelle nationale, le recul des autorisations de logements est de 10 % sur la même période.

Au niveau départemental, les évolutions sont très hétérogènes. Si une partie des départements est dans une situation favorable comme la Métropole de Lyon (29 %), l’Ain (14 %), la Loire (5 %) ou encore la Haute-Savoie (3 %), une autre enregistre un recul pouvant être parfois très important comme le Puy-de-Dôme (- 41 %) ou l’Allier (- 32 %).

Les mises en chantier de logements sont aussi en recul, avec 52 610 logements commencés au cours de la dernière année glissante, soit 3 % de moins qu’un an auparavant. En France, le recul des mises en chantier est de 6 % sur la même période. Dans la région, la baisse des mises en chantier concerne l’habitat collectif et l’individuel pur, comme l’individuel groupé.

Le nombre de logements mis en chantier augmente dans le Cantal (27 %), la Loire (6 %), la Drôme (5 %) et l’Isère (3 %). Le recul est marqué en Haute-Loire (- 18 %) et dans l’Ain (- 17 %).

  Les locaux

La tendance baissière affectant les logements concerne aussi les locaux non résidentiels. En date de prise en compte, 5,1 millions de m² de plancher sont enregistrés comme autorisés au cours de la dernière année glissante, soit une diminution de 5 %. En France, sur la même période, les autorisations de locaux reculent de 15 %.

En année glissante, la baisse n’affecte pas tous les types de locaux. Ainsi, si les autorisations pour l’hébergement hôtelier (- 37%) ou les entrepôts (- 28%) sont orientées à la baisse, les services publics (22 %) ou le commerce (10 %) progressent. Au niveau territorial, les surfaces autorisées de locaux non résidentiels croissent seulement dans l’Allier, la Drôme et la Haute-Savoie.

Comme les autorisations, les mises en chantier de locaux reculent. La surface totale enregistrée comme mise en chantier au cours de la dernière année glissante baisse de 20 % pour s’établir à 3,2 millions de m². A l’échelle nationale, le recul est moins marqué (- 12 %). Au niveau infrarégional, à l’exception de l’Ain (8 %), de l’Isère (21 %) et de la Loire (9 %), tous les départements sont orientés à la baisse, avec parfois des reculs importants. Enfin, tous les types de locaux sont en baisse dans la région, parfois de façon très marquée, comme l’hébergement hôtelier (- 58 %) ou les exploitations agricoles et forestières (- 29 %).

  Pour en savoir plus

  • Données nationales SDES
    • St@tInfo n°313, octobre 2020, Construction de logements : Résultats à fin juillet 2020 (France entière)
    • St@tInfo n°312, octobre 2020, Construction de locaux : Résultats à fin juillet 2020 (France entière

Télécharger :