Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable et Données

La construction neuve en Auvergne-Rhône-Alpes 4e trimestre 2015 - La construction de logements et de locaux toujours en baisse

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 septembre 2016

  Les logements

En tendance, la baisse des autorisations de logements se poursuit. 49 500 logements font l’objet d’une décision favorable en Auvergne-Rhône-Alpes en 2015, soit 8 % de moins qu’en 2014. Toutefois, les chiffres du dernier trimestre, supérieurs de 3 % aux trois mêmes mois de 2014, peuvent laisser espérer une reprise prochaine de l’activité. En année glissante, la baisse est particulièrement sensible pour les logements collectifs, rubrique intégrant également les logements en résidence (-10 %). L’individuel pur se replie de 8 %, en revanche l’individuel groupé reste en progression à +1 %.

Cette tendance globalement baissière affecte tout particulièrement l’Ain, la Drôme, l’Isère et la Métropole de Lyon. En revanche les autorisations se développent dans les quatre départements de l’ex-région Auvergne et dans la Loire. Auvergne-Rhône-Alpes se situe très en retrait des résultats de l’ensemble de la France métropolitaine, en hausse de 2 %.

48 200 logements sont mis en chantier en 2015, soit 6 % de moins qu’en 2014. Les chiffres du dernier trimestre sont inférieurs de 19 % à ceux du même trimestre de 2014. En un an, le repli est marqué pour les appartements (-7 %) et les maisons en individuel pur (-8 %), tandis que l’individuel groupé se redresse à +0,4 %.

La situation est très variable selon les départements. Le nombre de mises en chantier se réduit dans le Cantal et en Savoie, mais connait une progression significative en Haute-Loire et Haute-Savoie. Dans l’ensemble de l’Hexagone, les mises en chantier progressent de 0,4 %.

  Les locaux

La construction neuve de locaux non résidentiels reste orientée à la baisse. 4,4 millions de m² font l’objet d’une décision favorable, en diminution de 3 % par rapport à 2014. Toutefois, les chiffres du 4ème trimestre sont en hausse par rapport à ceux de la fin de l’année 2014 (+2 %). En année glissante, la situation est contrastée selon le type d’activité, les surfaces autorisées s’inscrivant à la baisse pour les bureaux, commerces et locaux industriels, alors qu’elles augmentent pour les exploitations agricoles et les entrepôts.

Sur un an, la baisse des surfaces autorisées est très sensible en Isère et dans le Rhône, alors que ces dernières progressent dans le Cantal. La baisse des autorisations de locaux est légèrement supérieure en Auvergne-Rhône-Alpes à celle de la France métropolitaine (-2 %).

Le repli des mises en chantier de surfaces d’activité est encore plus important. Seuls 2,8 millions de m² sont commencés en 2015, soit 7 % de moins qu’en 2014. Le chiffre du dernier trimestre est un peu plus élevé que celui de la fin 2014 (+1 %). En baisse, les surfaces dédiées aux bureaux, aux commerces, à l’industrie, aux exploitations agricoles, tandis que les mises en chantier d’entrepôts et de services publics de santé se développent.

La baisse des mises en chantier de locaux est particulièrement marquée en Savoie, tandis que les surfaces d’activité commencées progressent en Ardèche, dans le Cantal et la Métropole de Lyon. Le repli des mises en chantier de locaux est moins important en Auvergne-Rhône-Alpes que dans l’ensemble de l’Hexagone (-8 %).

  Pour en savoir plus

  • Série Chiffres et statistiques :
    • N°724, janvier 2016, Construction de logements : Résultats à fin décembre 2015 (France entière)
    • N°725, janvier 2016, Construction de locaux : Résultats à fin décembre 2015 (France entière)

Télécharger :