Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable et Données

La construction neuve en Auvergne-Rhône-Alpes 2ème trimestre 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 octobre 2020 (modifié le 6 octobre 2020)

Cette publication présente les estimations d’autorisations de constructions et de mises en chantier de logements et de locaux en juin 2020. Ces estimations sont moins robustes que d’habitude du fait de la forte perturbation de l’activité liée à la crise sanitaire et dans une moindre mesure, de celle de la collecte dans la base Sit@del2 (remontées tardives de certaines données). La méthode, pour les logements comme pour les locaux, a dû être adaptée pour s’ajuster à ces perturbations.

Dans ce contexte, les estimations présentées dans cette publication et dans les prochains mois pourraient donner lieu à des révisions plus importantes qu’habituellement.

  Les logements

Les autorisations de logements sont orientées à la baisse au second trimestre 2020. En Auvergne-Rhône-Alpes, 58 540 logements font l’objet d’une décision favorable au cours de la dernière période annuelle glissante du deuxième trimestre 2019 au deuxième trimestre 2020. Selon cette estimation en date réelle, la diminution des autorisations est de 3 % par rapport à la même période de l’année 2019, du deuxième trimestre 2018 au deuxième trimestre 2019. En France métropolitaine, elles reculent de 11 %. En données annuelles glissantes, les autorisations se contractent pour tous les types de logements, mais le recul est particulièrement marqué pour les logements individuels groupés.

La situation au niveau départemental est très contrastée. Les autorisations de logements sont en diminution dans l’Ain, le Cantal, en Ardèche ou en Isère, mais progressent dans la Métropole de Lyon ou dans la Drôme. Les écarts d’évolution entre départements, à la baisse comme à la hausse, sont très marqués.

Les mises en chantier de logements sont aussi en recul. Seulement 50 940 logements sont commencés au cours de la dernière année glissante, soit 7 % de moins qu’un an auparavant. Les mises en chantier reculent pour tous les types de logements, mais comme pour les autorisations, le recul est plus important pour les logements individuels groupés.

Le nombre de logements mis en chantier décrochent fortement dans l’Ain (-24 %) ou la Savoie (-17 %), certains départements connaissent tout de même une hausse des ouvertures de chantier comme le Puy-de-Dôme (4 %) ou le Rhône (10 %).

  Les locaux

Comme les logements, les autorisations de locaux non résidentiels sont orientées à la baisse. En date de prise en compte, 4,9 millions de m² de plancher ont été enregistrés comme autorisés au cours de la dernière année glissante, soit un recul de 10 %.

Dans la région, la baisse affecte presque tous les types de locaux : entrepôts (-19 %), bureaux (-9 %), exploitation agricole et forestière (-8 %), hébergement hôtelier (-43 %). Les surfaces destinées au commerce progressent de 5 %.

Les mises en chantier suivent la même tendance que les autorisations. La surface totale enregistrée comme mise en chantier au cours de la dernière année glissante diminue de 14 % et s’établit à 3,3 millions de m² plancher.

Les surfaces commencées connaissent une baisse sensible dans le département de la Haute-Loire (-21%). Elles décrochent dans la Métropole de Lyon (-53%), la Loire (-26 %) et en Ardèche (-35 %). Toutefois, elles sont orientées à la hausse dans le Cantal (20%), dans l’Allier (8 %) ou le Puy-de-Dôme (13%).

  Pour en savoir plus

  • Données nationales SDES
    • St@tInfo n°299, août 2020, Construction de logements : Résultats à fin juillet 2020 (France entière)
    • St@tInfo n°298, août 2020, Construction de locaux : Résultats à fin juillet 2020 (France entière

Télécharger :