Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable et Données

La construction neuve en Auvergne-Rhône-Alpes 1er trimestre 2016 - Augmentation des autorisations

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 septembre 2016 (modifié le 7 octobre 2016)

  Les logements

La reprise des autorisations se confirme. 52 300 logements font l’objet d’une décision favorable en Auvergne-Rhône-Alpes au cours de la dernière année glissante, du deuxième trimestre 2015 au premier trimestre 2016, soit 3 % de plus que lors de la même période de l’année précédente. Signe d’une tendance nettement haussière, les chiffres du premier trimestre 2016 sont supérieurs de 16 % au cumul des trois premiers mois de 2015. L’augmentation est particulièrement sensible dans le collectif avec une hausse de 5 % en rythme annuel. L’individuel pur reste stable. L’individuel groupé se replie de 3 %.

Le nombre d’autorisations augmente dans le Cantal, la Loire et la Savoie. La baisse reste forte dans l’Ain et la Métropole de Lyon. Auvergne-Rhône-Alpes se situe en retrait des résultats de l’ensemble de la France métropolitaine, en hausse de 8 %.

48 300 logements sont mis en chantier pendant la dernière année glissante, en baisse de 3 % par rapport aux douze mois précédents. Toutefois, les chiffres du dernier trimestre connu sont supérieurs de 12 % à ceux du même trimestre de 2015. En un an, le repli est marqué pour les appartements (-3 %) et les maisons en individuel pur (-5 %), tandis que l’individuel groupé se redresse à +4 %.

Le nombre de mises en chantier se réduit dans l’Ain et en Isère, mais connait une progression significative dans le Puy-de-Dôme et en Haute-Savoie. Dans l’ensemble de l’Hexagone, les mises en chantier augmentent de 3 %.

  Les locaux

Cette conjoncture bien orientée concerne également les locaux non résidentiels. 4,5 millions de m² de surface de plancher font l’objet d’une décision favorable au cours de la dernière année glissante, soit 4 % de plus que lors de la même période de l’année précédente. Les chiffres du premier trimestre sont en augmentation de 11 % par rapport à ceux de début 2015. En année glissante, les augmentations de surfaces autorisées les plus significatives concernent les exploitations agricoles et forestières ainsi que les entrepôts, alors que les mètres carrés destinés aux bureaux, à l’industrie et aux activités commerciales sont en baisse.

Sur un an, la progression des surfaces autorisées de locaux non résidentiels est très sensible dans le Cantal, la Drôme et la Haute-Loire, alors que l’Allier, le Rhône et la Métropole de Lyon s’inscrivent à la baisse. La hausse des autorisations de locaux est légèrement inférieure en Auvergne-Rhône-Alpes à celle de la France métropolitaine (6 %).

Les surfaces de locaux non résidentiels mises en chantier au cours de l’année glissante augmentent de 1 %. 2,8 millions de m² sont commencés du deuxième trimestre 2015 au premier trimestre 2016. Le chiffre du dernier trimestre est supérieur de 6 % à celui du même trimestre de 2015, avec notamment une forte croissance des surfaces destinées à l’industrie et aux exploitations agricoles et forestières.

Les surfaces d’activité commencées connaissent une progression particulièrement sensible dans le Cantal et la Drôme, en revanche elles sont en repli en Isère et Savoie. Si Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des régions dans lesquelles les mises en chantier de locaux augmentent, la tendance de l’ensemble de l’Hexagone reste orientée à la baisse (-3 %).

  Pour en savoir plus

  • Série Chiffres et statistiques :
    • N°756, avril 2016, Construction de logements : Résultats à fin mars 2016 (France entière)
    • N°757, avril 2016, Construction de locaux : Résultats à fin mars 2016 (France entière)

Télécharger :