Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Eau Nature Biodiversité

Le lignon retrouvé : faisons le point 5 ans après !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 août 2022

Après avoir supprimé en 2018 le plan d’eau de Fay sur Ligon (43) et remis le cours d’eau dans son lit d’origine, l’heure est au bilan.

Force est de constater que la cicatrice laissée par les travaux de terrassement, remblaiement/déblaiement, génie écologique s’est faite assez rapidement et que la réactivation des processus naturels est conforme aux attentes.

Le retour des espèces est même plus rapide que prévu… tout comme celui des riverains du site et autres amateurs d’espaces naturels.

Une rivière plus longue, plus dynamique et avec une eau plus pure.


Cette renaturation est une réussite exemplaire qui démontre une fois de plus que la nature peut être rapidement restaurée à condition qu’elle puisse bénéficier d’un coup de pouce.

Le Lignon, désormais plus long de quelques centaines de mètres, est redevenu une rivière dynamique et pleine de vie sur cette portion. Il retrouve son rôle d’écrêteur de crue en s’étalant dans ce fond de vallon en période de hautes eaux ; mais aussi de soutien d’étiage par l’eau qu’il libère à partir de ses zones humides de proximité en période de basses eaux. Les méandres permettent également une auto-épuration de l’eau qui est désormais en capacité d’accueillir les espèces les plus exigeantes comme la truite fario, la loutre et la rarissime moule perlière.

Pour un retour à la source du projet, il faut revenir 5 ans en arrière.