Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable et Données

La construction neuve en Auvergne-Rhône-Alpes 4e trimestre 2016 - Augmentation des mises en chantier de logements

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 février 2017

  Les logements

56 400 logements font l’objet d’une décision favorable en Auvergne-Rhône-Alpes en 2016. Progressant de 11 % par rapport à 2015, le chiffre des autorisations se rapproche du niveau qui avait été atteint en 2013. Cette tendance de fond est confirmée par les résultats des derniers mois. Les chiffres d’octobre à décembre 2016 dépassent de 18 % ceux du même trimestre de 2015. Tous les types de logements sont en progression, mais à +13 % en glissement annuel, c’est le collectif, dont le cumul est agrégé aux logements en résidence, qui augmente le plus. Les autorisations portant sur des maisons sont en hausse de 10 % en individuel pur et de 3 % en individuel groupé.
La plupart des départements s’inscrivent en progression, avec des croissances particulièrement marquées en Isère, dans le Rhône et la Haute-Savoie. Mais les autorisations sont en baisse dans l’Ain, en Ardèche et dans la Loire. Dans l’ensemble de la France métropolitaine, la progression est encore plus significative à +15 %.
La hausse des autorisations, visible en Auvergne-Rhône-Alpes pour le quatrième trimestre consécutif, se répercute maintenant sur les mises en chantier. 49 000 logements sont commencés en 2016, en hausse de 7 % par rapport à 2015. Les chiffres du dernier trimestre s’établissent également 7 % au-dessus de ceux de la même période de 2015. Les mises en chantier de logements collectifs progressent sensiblement à +9 %. L’individuel pur est en hausse de 5 % alors que l’individuel groupé se replie de 1 %.
Les ouvertures de chantier progressent dans le Cantal et en Savoie, elles se replient dans l’Ain et l’Allier. Dans l’ensemble de l’Hexagone, les mises en chantier augmentent de 11 %.

  Les locaux

La tendance est plus indécise pour les locaux non résidentiels. 4,4 millions de m² de plancher font l’objet d’une décision favorable en 2016, en légère baisse de 1 % par rapport à 2015. Les chiffres du dernier trimestre sont en repli de 5 % par rapport à ceux d’octobre à décembre 2015. En année glissante, les surfaces commerciales sont en hausse, alors que les baisses les plus significatives concernent les exploitations agricoles et forestières et les entrepôts.
Sur un an, les surfaces autorisées de locaux non résidentiels progressent sensiblement en Isère, alors qu’elles baissent dans l’Ain et la Métropole de Lyon. Les autorisations de locaux progressent de manière significative dans l’ensemble de l’Hexagone (7 %).
Les surfaces de locaux non résidentiels mis en chantier en 2016 augmentent de 2 % par rapport à 2015. 2,8 millions de m² sont commencés au cours de l’année. Le chiffre du dernier trimestre est inférieur de 2 % à celui de la même période de 2015. En hausse, les locaux industriels, tandis que les bureaux et locaux d’entreposage s’inscrivent en repli.
Les surfaces d’activité commencées connaissent une progression particulièrement sensible dans l’Ain, alors qu’elles se réduisent dans la Drôme et la Métropole de Lyon. Dans l’ensemble de la France métropolitaine, la progression est de 6 %.

  Pour en savoir plus

  • Données régionales DREAL
    • Cahier statistique n°29, la construction neuve en Auvergne-Rhône-Alpes, 4ème trimestre 2016
    • Bases de données territoriales
  • Série DATALAB Essentiel :
    • Janvier 2017, Construction de logements : Résultats à fin décembre 2016 (France entière)
    • Janvier 2017, Construction de locaux : Résultats à fin décembre 2016 (France entière)

Télécharger :