Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Eau Nature Biodiversité

« Forestiers engagés pour la biodiversité » : des outils pour préserver les espèces et les milieux menacés en forêt

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 janvier 2021 (modifié le 25 janvier 2021)

Les forêts abritent une part majeure de la biodiversité [1] . Les acteurs forestiers ont donc un rôle déterminant à jouer pour la conservation des espèces et de leurs habitats.

Préserver la biodiversité : un objectif inscrit dans le Programme Régional de la Forêt et du Bois 2019-2029

En Auvergne-Rhône-Alpes, le Programme Régional de la Forêt et du Bois (PRFB) s’est fixé entre autres objectifs celui de préserver, restaurer et valoriser la biodiversité dans le cadre d’une gestion forestière multifonctionnelle. Il prévoit que la réalisation de cet objectif passe par plusieurs types d’actions :

  • principalement, la mise en œuvre des modalités de gestions forestières neutres ou si possible positives pour la biodiversité, dans une approche globale dite « écosystémique » de la forêt ;
  • la constitution, en complément du réseau des aires protégées, d’un réseau de forêts publiques et privées que leurs propriétaires décident de mettre en libre évolution naturelle, le réseau FRENE ;
  • une vigilance particulière sur les espèces menacées et dépendantes de la gestion forestière.

Des outils co-construits par les naturalistes, les forestiers et l’État

Pour mettre en pratique cette dernière catégorie d’action, un travail approfondi a été conduit par les naturalistes (LPO, CBN du Massif Central et Alpin, FNE) et les forestiers publics et privés (ONF, CRPF, coopératives forestières, experts forestiers, gestionnaires forestiers professionnels), sous l’égide et avec le financement de l’État (DREAL et DRAAF).

Sur la base de 3 études lancées en 2017 das le cadre de la rédaction du PRFB, l’ensemble de ces acteurs a co-construit des outils concrets pour :

  • fournir des informations claires et localisées quant à la présence d’espèces ou de milieux emblématiques et menacés au sein des massifs forestiers ;
  • décrire des moyens pragmatiques permettant aux forestiers concernés d’agir au mieux pour assurer la conservation des ces espèces et de ces milieux ( Fiches de preconisations faune-flore-habitats (format zip - 18.2 Mo - 22/01/2021) ).

Ces outils permettent aujourd’hui, au-delà des obligations réglementaires pré-existantes, à tous les acteurs forestiers qui le souhaitent (propriétaires, coopératives, experts, gestionnaires, entreprises de travaux…) de s’engager en faveur de la biodiversité.

Trois outils pour trois objectifs

  • Identifier les espèces de faune vertébrés menacées et adopter les bons gestes et les pratiques adaptées. Ce travail contribue notamment à l’amélioration de la prise en compte d’espèces à Plans Nationaux d’Actions portés par le ministère de la transition écologique et solidaire.
    portail cartographique LPO, vidéo de présentation (lien à venir)
  • Identifier les espèces de flore menacées, les habitats menacés, la localisation des forêts anciennes, et adopter les bons gestes et les pratiques adaptées :
    → portail cartographique DREAL : présentation de l’outil (format pdf - 5.8 Mo - 25/01/2021) , vidéo de démonstration (lien à venir) et modalités d’accès (format pdf - 496 ko - 25/01/2021) .

Précisions :

Les informations contenues dans ces outils (et en particulier les fiches de recommandations) n’ont pas de caractère réglementaire en soi et leur reprise dans les documents de gestion durable ne peut être exigée pour leur approbation. Elles constituent néanmoins une précieuse boîte à outils dans laquelle les forestiers qui souhaitent s’investir davantage pour la protection de la biodiversité pourront trouver des mesures concrètes à mettre en œuvre, lorsqu’ils sont en présence de l’une de ces espèces ou de l’un de ces milieux.

Telles quelles, les fiches ne sont pas liées à des dispositifs de subventions et elles ne conditionnent donc pas l’accès aux aides publiques, qui restent régies par les règlements des organismes financeurs (arrêtés préfectoraux, règlement d’intervention des collectivités, etc.).

Certains objectifs poursuivis dans les préconisations peuvent être mis en œuvre rapidement et être effectifs à court terme, alors que d’autres nécessiteront une longue évolution dans la gestion avant d’être pleinement opérants.

A noter que ces outils sont complémentaires d’autres démarches nationales : FSC France, en partenariat avec WWF France, a également développé un module cartographique ciblant des espèces prioritaires sur les périmètres Natura 2000 et ZNIEFF de type 1 et proposant des préconisations de gestion. . En savoir + : site FSC

Une webconférence spécifique à l’attention des forestiers

Organisée par la DRAAF et la DREAL le 26 janvier 2021, elle a permis de diffuser l’information relative à ces outils auprès des acteurs forestiers régionaux (gestionnaires forestiers, propriétaires forestiers, entreprises de travaux et exploitants forestiers, établissement de formation forestière, services de l’État et établissements publics, chambre d’agriculture, parcs naturels régionaux et parcs nationaux, etc …).

Pour en savoir + :
- visualiser la vidéo de la webconférence
- télécharger le dossier de presse de la webconférence (format pdf - 7 Mo - 22/01/2021)

Hêtraie-Chênaie en Auvergne-Rhône-Alpes (DREAL AuRA)

[1Selon la FAO, approximativement 80 % de la biodiversité terrestre est liée aux écosystèmes forestiers.
Source : http://www.fao.org/3/ca7157fr/ca7157fr.pdf  ; http://www.fao.org/state-of-forests/2020/en/