Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Infrastructures routières

Curage de la rivière Drôme

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er février 2017 (modifié le 10 août 2018)

Afin de limiter le risque de surverse1 significatif au-dessus des digues actuelles de la Drôme en cas de crue importante, des travaux de curage de la rivière étaient nécessaires.

Considérant que ces matériaux pourraient être réutilisable en remblai routier dans le cadre du projet de déviation de la RN7, la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, le Syndicat Mixte de la Rivière Drôme et la commune de Livron ont signé une convention à l’automne 2016.

Cette convention a défini les modalités de mise à disposition d’une parcelle acquise par l’État dans le cadre du projet, pour stocker les 47 000 m³ de matériaux. L’utilisation de cette parcelle située à proximité du site d’extraction a permis de limiter les frais de transport vers un lieu de stockage plus éloigné.

Suite aux travaux de curage qui se sont déroulés d’octobre 2016 à janvier 2017, le CEREMA (Centre d’Études et d’expertise sur les Risques, la Mobilité et l’Aménagement) a analysé ces matériaux et confirmé leur bonne qualité pour une utilisation en remblai routier.

Ainsi, ces matériaux pourront être mis en œuvre, là encore sans transport de longue distance, dès que les travaux de terrassement à proximité du lieu de stockage démarreront.

Curage de la rivière Drôme - janvier 2017
Curage de la rivière Drôme - janvier 2017
©DREAL Auvergne-Rhône-Alpes
Curage de la rivière Drôme - janvier 2017
Curage de la rivière Drôme - janvier 2017
©DREAL Auvergne-Rhône-Alpes


1surverse : évacuation par débordement à la partie supérieure d’une cuve, d’un bassin