Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable et Données

Chiffres-clés climat air énergie en Auvergne-Rhône-Alpes

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 décembre 2019 (modifié le 9 avril 2020)

Le changement climatique est avéré en Auvergne-Rhône-Alpes et entraîne des répercussions sur les ressources, les populations et les activités humaines. La tendance à la baisse des émissions de gaz à effet de serre et l’amélioration de la qualité de l’air se confirment. Auvergne-Rhône-Alpes est une région fortement productrice d’énergie notamment renouvelable qui représente 36% de l’énergie produite en région.

Depuis une soixantaine d’années, on constate : une augmentation de 2°C de la température moyenne annuelle, une hausse du nombre de journées chaudes annuelles (+16 jours), un recul de la hauteur de neige aux altitudes inférieures à 1700 m d’altitude et une baisse du nombre de jours de gel annuels (-14 jours).

Le changement climatique a des impacts sur les ressources naturelles notamment la ressource en eau, les écosystèmes, la productivité végétale, les habitats et les espèces ainsi que la pollution de l’air. Les activités économiques, comme le tourisme, l’agriculture et la sylviculture, sont également affectées.

Par ses surfaces naturelles et agricoles, la région Auvergne-Rhône-Alpes dispose d’un stock de carbone important (1 587 MteqCO2). Plus des trois-quarts du carbone sont stockés dans les forêts et prairies permanentes qui absorbent en moyenne 28.7 MteqCO2 par an.

Les émissions de gaz à effet de serre s’élèvent à 51.5 MteqCO2 et reculent de 11% par rapport à 1990. 65% de ces émissions sont dues à l’utilisation des énergies fossiles.

La qualité de l’air a été meilleure en 2016 qu’en 2015, confirmant l’amélioration observée depuis 2007, avec une baisse des concentrations de particules (PM 10 et PM 2.5). On note toutefois une augmentation de la concentration en ozone troposhérique. Depuis 2011, l’année 2016 est une de celles qui ont connu le moins de jours d’épisodes de pollution : les dispositifs préfectoraux de pollution ont été activés 43 jours, notamment pour des concentrations élevées de PM 10.

La consommation d’énergie finale tend à se stabiliser autour de 217 TWh, en recul de 7% par rapport à 2005.

La production d’énergie d’Auvergne-Rhône-Alpes s’élève à 123 TWh dont 36% d’énergie renouvelable (EnR). Les EnR couvrent 20% de la consommation d’énergie finale.

La production d’EnR est dominée par l’hydroélectricité (90% de le production d’EnR électrique) et le bois énergie (75% de la production d’EnR thermique).

Ce document réalisé en 2019 par l’Observatoire Régional Climat, Air et Energie (ORCAE) présente les principaux chiffres-clés de 2016 pour les domaines du climat, de l’air et de l’énergie en Auvergne-Rhône-Alpes.

L’Observatoire climat air énergie d’Auvergne-Rhône-Alpes est porté par 5 institutions : l’État (DREAL Auvergne-Rhône-Alpes), le Conseil Régional (Région Auvergne-Rhône-Alpes), deux Agences de l’Eau (Rhône-Méditerranée Corse et Loire Bretagne) et l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes.

Il est opéré par un GIS (Groupement d’Intérêt Scientifique) regroupant 4 structures : Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement, le Cerema et Météo France.


Télécharger :

  • Chiffres clés 2016 de l’ORCAE (format pdf - 17.2 Mo - 26/02/2020)Temps de téléchargement estimé : 4 min 41 s (512 K), 2 min 20 s (1024 K), 1 min 10 s (2 M), 28 s (5 M).