Etude-action EIT : une nouvelle approche pour l’accompagnement aux échanges de résidus de production entre entreprises

Objectifs de l’étude-action Ecologie Industrielle et Territoriale (EIT)

La DREAL, en partenariat avec l’ADEME et la chambre de commerce de l’industrie Auvergne-Rhône-Alpes a réalisé une étude-action relative aux échanges de résidus de production entre entreprises, dans une logique de synergies de substitution.

La finalité de l’étude-action consistait à élaborer (phase 1), puis à tester (phase 2) une méthodologie d’accompagnement à l’émergence de synergies, fondée sur un recrutement ciblé des entreprises.

L’objectif visé consistait à vérifier l’hypothèse selon laquelle, en ciblant des entreprises détenant et utilisant un flux donné et répondant à des caractéristiques préalablement définies, la mise en œuvre d’une synergie de substitution peut être accélérée.

Ces travaux visaient à lever le frein lié aux délais de mise en œuvre d’une synergie de substitution :

  • d’une part, en s’appuyant sur un premier niveau d’analyse de faisabilité de la synergie ;
  • et d’autre part, en accompagnant de manière ciblée la réplication de cette synergie.

Synthèse des travaux conduits

Cette étude a été conduite entre novembre 2020 et février 2022 en deux phases :

  • une phase d’étude, visant à recenser les synergies mises en œuvre à l’échelle nationale, dans le cadre de démarches d’écologie industrielle et territoriale (EIT ) et à caractériser leurs conditions de réussites pour une dizaine de flux de matières ;
  • une phase d’expérimentation d’un accompagnement ciblé des entreprises, sur un flux donné : les dispositifs de calage.

Consultez la

synthèse de l’étude pour découvrir, en quelques pages ses résultats et les principales recommandations dégagées.

Des outils pour faciliter vos projets EIT

Les résultats et enseignements tirés de cette étude-action sont riches. Ils sont à votre disposition pour inspirer vos démarches EIT et faciliter la réplicabilité d’échanges de résidus de production entre entreprises.

Pour connaître les synergies de substitution déjà mises en œuvre dans le cadre de démarche EIT et vous inspirer, consultez le 

 . Ce dernier contient de nombreuses informations utiles pour approfondir la faisabilité de ces synergies (quantités valorisées, impact économique, lien vers les projets).

 

 ont fait l’objet d’un premier niveau d’analyse quant aux conditions de réussites (logistique, technique, économique…) nécessaires pour concrétiser un projet.

Enfin, deux outils plus opérationnels et transposables pour d’autres flux, ont été testés dans le cadre de l’expérimentation :
• une 

  • une  , permettant un premier niveau d’analyse pour vérifier si une étude de faisabilité plus poussée semble pertinente.

Le projet s’inscrivait dans le cadre d’un appel à projet du CGDD qui finance des projets innovants, visant à lever des freins à l’économie circulaire.

Partager la page