Logo préfècture région
DREAL   AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement

Vers un plan national d’actions en faveur des papillons diurnes patrimoniaux

publié le 13 mars 2018 (modifié le 3 octobre 2018)
La DREAL et l’Office pour les Insectes et leur environnement (OPIE) présentent un bilan très positif des actions réalisées dans le cadre du plan national d’action (PNA) en faveur des Maculinea. Le ministère et ses partenaires profitent de la dynamique et de l’expérience acquise pour engager la rédaction d’un nouveau PNA élargi à l’ensemble des espèces de papillons diurnes menacées et considérées comme prioritaires à l’échelle nationale.

Le plan national d’actions (PNA) en faveur des Maculinea a pris fin en 2016. Au cours des 6 années écoulées depuis sa rédaction, ce PNA a largement contribué à l’amélioration des connaissances sur ces espèces et à leur meilleure prise en compte dans le cadre des actions de gestion conservatoire et d’aménagement.

Parmi les nombreuses avancées qu’a permis ce plan, on peut prendre deux exemples, à savoir :

  • une nette amélioration des connaissances et des protocoles de suivi des fourmis hôtes des Maculinea (fourmis du genre Myrmica),
  • le déploiement de réseaux d’acteurs à des échelles biogéographiques pertinentes favorisant la mise en commun des retours d’expériences.

L’ensemble des actions réalisées dans le cadre de ce plan sont aujourd’hui disponibles dans le bilan – évaluation.
Couverture du bilan

Fort de ce bilan très positif dont la qualité a été reconnue par le conseil national de la protection de la nature (CNPN) et lors du séminaire de restitution qui s’est tenue en décembre 2016, le ministère en charge de l’écologie (Direction de l’Eau et de la Biodiversité et la DREAL Auvergne – Rhône – Alpes en tant que coordinatrice nationale du PNA) a souhaité profiter de la dynamique et de l’expérience acquise pour engager la rédaction d’un nouveau plan national d’actions élargi à l’ensemble des espèces de papillons diurnes menacées et considérées comme prioritaires à l’échelle nationale.

La liste des espèces concernées a été élaborée par le Museum National d’Histoires Naturelles (MNHN). Elle comprend près d’une trentaine d’espèces. Outre les Maculinea qui sont intégralement repris dans ce plan, des espèces tels que le Damier du frêne (Euphydrias maturna), l’Argus Castillan (Aricia morronensis) ou le Mélibée (Coenonympha hero) feront parties des espèces ciblées par ce nouveau PNA. A noter que d’autres espèces à fort enjeu dans les nouvelles grandes régions pourront également être intégrées dans les déclinaisons opérationnelles de ce plan au niveau régional.En Auvergne-Rhône-Alpes, ce nouveau plan concerne près d’une trentaine d’espèces.
Les actions préalablement engagées dans le cadre du PNA Maculinea pourront naturellement s’inscrire dans le cadre de ce nouveau plan élargi.

Coordonné par la DREAL Auvergne – Rhône – Alpes au niveau national, le PNA en faveur des papillons diurnes patrimoniaux sera rédigé d’ici le début d’année 2018 par l’Office pour les Insectes et leur environnement (OPIE) et grâce au concours technique et scientifique d’un comité de rédaction dédié. Suite à sa validation par le CNPN, le plan sera ensuite mis en œuvre pour une période de 5 ans (2018-2022).

Le retour d’expérience de l’élaboration et de la mise en œuvre du PNA en faveur des Maculinea sera un atout précieux pour faire de ce plan un outil pertinent et opérationnel pour la conservation des rhopalocères menacés de France métropolitaine.