Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable et Données
 

Connaissance, observation, statistiques

 
 
L’Atlas départemental de l’occupation des sols en Auvergne-Rhône-Alpes présente sous forme de cartes et de statistiques synthétiques l’affectation des surfaces foncières pour l’ensemble des départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
 
Fin 2017, les réservations de logements neufs, qui s’affichaient en progression depuis trois ans, s’inscrivent en léger repli. Les mises en ventes, déjà sur une pente descendante au troisième trimestre, confirment cette tendance à la baisse. Avec des ventes restant supérieures aux mises en vente, les stocks ne progressent pas en volume.
 
La construction neuve est de nouveau en progression. Le suivi des permis de construire montre une augmentation du nombre de logements et de la surface des locaux non résidentiels. Cette tendance haussière concerne aussi bien les autorisations que les mises en chantier.
 
En 2016, le rythme de progression du parc social est plus important en Auvergne-Rhône-Alpes que dans l’ensemble de la Métropole. Les logements nouvellement mis en service sont en moyenne plus petits que ceux du stock. Ils s’appuient majoritairement sur des financements PLUS, mais les agréments PLAI et PLS sont également largement mobilisés. La vacance et la mobilité, en baisse, restent plus élevées en Auvergne-Rhône-Alpes qu’en France métropolitaine. Bien que globalement plus récents, les logements sociaux d’Auvergne-Rhône-Alpes affichent en moyenne des performances énergétiques inférieures à celles du niveau national.
 
En Auvergne-Rhône-Alpes, d’après les premiers indicateurs disponibles pour 2016, la consommation d’électricité (hors pompage) et de gaz (hors Cantal) atteignent respectivement 62 TWh et 52 TWh. Elles augmentent par rapport à 2015 respectivement de 1,6% et 4,3%. La production totale d’électricité est de 108 TWh, soit 11% de plus qu’en 2015.