Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Prévention des Risques

Qu’est-ce qu’un appareil à pression ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 novembre 2018

Les appareils à pression (AP) désignent l’ensemble des appareils destinés à la production, la fabrication, l’emmagasinage ou la mise en œuvre, sous une pression supérieure à la pression atmosphérique, de fluides liquides ou gazeux (vapeurs ou gaz comprimés, liquéfiés ou dissous). Les tuyauteries qui permettent le transport d’un fluide dans le domaine privé et les accessoires sous pression et de sécurité en font également partie.

Tous ces appareils peuvent présenter des risques importants en cas de défaillance compte tenu de l’énergie emmagasinée.

Ils sont présents, tant dans notre environnement quotidien (bouteilles de gaz butane ou propane, cocottes minutes, réservoirs de compresseur d’air, extincteurs, …) que dans un milieu industriel (réacteurs de l’industrie pétrolière ou chimique, colonnes de distillation, récipients de stockage de fluide ou de gaz, autoclaves de stérilisation ou de teinturerie, générateurs de vapeur, installations frigorifiques…).

Le terme appareils à pression comprend :

  • les équipements sous pression (ESP) : appareils définis aux articles R.557-9-1 et suivants du code de l’environnement (transposant la directive 2014/68/UE du 15 mai 2014)
  • les récipients à pression simples (RPS) : appareils définis aux articles R.557-10-1 et suivants du code de l’environnement (transposant la directive 2014/29/UE du 26 février 2014)
  • les équipements sous pression transportables (ESPt) : appareils définis aux articles R.557-11-1 et suivants du code de l’environnement (transposant la directive 2010/35/UE du 16 juin 2010)
  • les équipements sous pression nucléaires (ESPn) : appareils définis aux articles R.557-12-1 et suivants du code de l’environnement.

A noter que le champ de soumission de construction de ces appareils est défini dans les articles précités.

Le suivi en service (ou en exploitation) ne concerne que les équipements contenant un gaz et ceux à plus fort potentiel de risque. De ce fait, le champ de soumission est plus restrictif que celui de la construction ; il est défini d’une part, aux articles R.557‑14‑1 et suivants du code de l’environnement pour les ESP, RPS et ESPn et d’autre part, aux articles R.557‑15‑1 et suivants du code de l’environnement pour les ESPt.

Les exemples suivants présentent les différentes familles d’appareils :

- les équipements sous pression (ESP) :

- les récipients à pression simple (RPS) :

- les équipements sous pression transportables (ESPt) :

- les équipements sous pression nucléaires (ESPn) :


La région Auvergne-Rhône-Alpes dispose d’un parc important d’appareils à pression qui sont exploités pour une part dans les industries chimiques, pétrolières et autres activités telles que papeteries, teintureries, industries pharmaceutiques, mécanique, hôpitaux, centres de recherches, centrale de production d’énergie, entrepôts…

On estime en région Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre :

  • d’appareils à pression fixes exploités à environ 70 000 ;
  • d’équipements mobiles à plusieurs dizaines de milliers comme les extincteurs ou les bouteilles de plongée ;
  • le nombre d’équipements sous pression transportables (bouteilles GPL, de gaz industriels …) à plusieurs centaines de milliers.