Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Infrastructures routières
 

Présentation du projet

À l’issue du débat public tenu du 4 novembre 2010 au 4 février 2011, il avait été décidé de recourir à une mise en concession de l’axe pour financer l’essentiel de la mise à 2×2 voies de la RCEA entre A71 et A6.

Sur la base des recommandations faites par une mission d’expertise conduite par le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), le ministre chargé des Transports a confirmé le choix de la concession pour assurer la réalisation accélérée de l’intégralité de l’aménagement de la RCEA dans le département de l’Allier.

En Saône-et-Loire, l’absence d’itinéraires alternatifs performants à une RCEA devenue payante ne permettant pas in fine la mise en concession de l’axe, la RCEA sera aménagée par la mobilisation de crédits publics dans le cadre d’une maitrise d’ouvrage assurée par l’Etat.

 
 
Présentation de la RCEA
La RCEA constitue une grande liaison transversale Est-Ouest qui relie la façade atlantique depuis Royan au sillon rhodanien via Chalon-sur-Saône et Mâcon, et au-delà à l’Allemagne, la Suisse et l’Italie. Elle assure aussi une fonction importante de desserte et contribue grandement à l’attractivité des territoires qu’elle traverse en confortant les activités économiques qui y sont implantées.
 
Les principes d’aménagement retenus
Par communiqué de presse du 11 juillet 2013, le ministre chargé des Transports, Frédéric CUVILLIER, détaille les principes d’aménagement de la RCEA retenus dans l’Allier et en Saône-et-Loire.
 
Documentation
- Le système de péage prévu dans l’Allier
- État des aménagements actuels de la RCEA dans l’Allier