Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Climat Air Énergie

Plan de protection de l’atmosphère de Grenoble

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er mars 2017 (modifié le 29 mai 2018)

  Qualité de l’air dans la métropole grenobloise

L’agglomération grenobloise fait l’objet de dépassements de seuils réglementaires concernant plusieurs polluants et à savoir : les particules fines (PM10 ), le dioxyde d’azote (NO2) et l’ozone
Il existe ainsi des procédures précontencieuses en cours pour les PM10 et le NO2.

Les zones les plus exposées à la pollution atmosphérique sont : le « cœur » de l’agglomération, le fond des vallées formant l’Y grenoblois et les bandes de proximité des grandes infrastructures routières.

Les secteurs d’activité responsables de la pollution aux particules fines (PM10) sont :

  • le chauffage au bois individuel non performant : 45 % des émissions de PM10 en moyenne sur l’année et jusqu’à 75 % les jours de grand froid,
  • les transports routiers : 26 %. Il convient de noter que le trafic est responsable de la « surexposition » des populations résidant en bordure immédiate des axes routiers. Par ailleurs, pollution au dioxyde d’azote est majoritairement liée au trafic routier.
  • l’industrie : 26 %.

Les transports routiers sont responsables de 52 % des émissions de dioxyde d’azote (NO2).

Ainsi, le chauffage au bois individuel non performant et les transports routiers constituent, sur le territoire de Grenoble-Alpes Métropole, les principaux leviers d’amélioration de la qualité de l’air. En outre, la conception de l’urbanisme est un élément de maîtrise de l’exposition de la population à la pollution atmosphérique.

  Le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de Grenoble

Le second PPA de la région grenobloise, adopté le 25 février 2014, a pour objectif l’amélioration de la qualité de l’air et la mise en place d’actions visant à diminuer les concentrations en particules fines et en oxydes d’azote dans l’air ambiant aux conséquences néfastes sur la santé des citoyens. Le territoire que couvre le PPA de la région grenobloise est identique au territoire couvert par le schéma de cohérence territoriale (SCoT) de la région grenobloise (273 communes concernées).

Il a été approuvé par arrêté (format pdf - 352.3 ko - 13/03/2014) du préfet de l’Isère. Il est téléchargeable ici (format pdf - 6.7 Mo - 15/04/2014) .

Pour télécharger la plaquette de présentation du PPA de Grenoble, cliquer ici (format pdf - 700.9 ko - 20/06/2014)


Cliquer pour consulter la plaquette

  Les mesures fortes du PPA

Le PPA est décliné en 22 actions et selon 4 leviers d’action majoritaires :

  • l’industrie : sont visées à la fois certaines installations industrielles classées pour la protection de l’environnement non encore équipées des meilleures technologies disponibles, les chaufferies au bois, les carrières, les activités du bâtiment et des travaux publics dont les chantiers ;
  • le chauffage individuel au bois : interdiction des appareils les moins performants, et des foyers ouverts dans les logements neufs (arrêté préfectoral du 26 mai 2016 relatif à la conformité des installations de combustion individuelles utilisant de la biomasse sur le périmètre du PPA) ; renouvellement et amélioration des performances du parc existant ; labellisation des équipements et combustibles ;
  • les transports routiers : mise en place d’une politique coordonnée de mobilité à l’échelle de la région grenobloise, aménagement des voies rapides et autoroutes afin de fluidifier la circulation, poursuite de l’étude engagée par La Métro sur la restriction d’accès au centre-ville des véhicules les plus polluants, développement des plans de déplacement ;
  • l’urbanisme et l’aménagement du territoire : porter à connaissance des élus de l’état de la qualité de l’air sur le territoire de leur collectivité et prise en compte de celui-ci dans les projets d’urbanisme et d’aménagement.

Enfin, Grenoble Alpes Métropole a été lauréate de l’appel à projet "Ville respirable en 5 ans" et engagée dans le Fond Air.

Pour en savoir plus

L’enquête publique relative au projet de PPA de l’agglomération grenobloise a eu lieu du 30 septembre au 15 novembre 2013.

Au titre de cette enquête publique, les documents ci-après peuvent être consultés :



Le projet de PPA soumis à enquête publique a tenu compte des remarques exprimées par les collectivités territoriales lors de la consultation qui s’est déroulée du 10 juillet au 10 octobre 2012 et qui a donné lieu à un rapport de synthèse des avis (format pdf - 337.9 ko - 08/10/2013) .

A l’issue de l’enquête publique, la commission d’enquête a établi un rapport consultable sur le site internet de la préfecture de l’Isère.

Le rapport de synthèse de la procédure de révision du PPA de Grenoble rédigé par la DREAL Auvergne Rhône-Alpes est consultable ici (format pdf - 7.2 Mo - 28/02/2014) .