Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Aménagement Paysages Sites

Mardi 25 juin 2019 - Séminaire régional sur le foncier : "un bien commun stratégique pour l’avenir de notre territoire"

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 juin 2019

Près de 250 personnes étaient présentes mardi 25 juin dans les salons de la préfecture de région, pour partager autour des enjeux du foncier, au travers d’un séminaire régional animé par Frédéric Denhez (auteur - journaliste - conférencier).

En introduction, le préfet de région a rappelé le caractère stratégique du foncier, en tant que bien commun, invitant à la mobilisation de chacun pour préserver cette ressource essentielle pour l’avenir. Malgré les inflexions observées depuis 2010, l’artificialisation des sols continue de progresser (un département tous les 7 ans au niveau national) et les dernières observations conduites montrent une reprise de l’artificialisation.
Le préfet de région a notamment mis en exergue le besoin de reconstruire la ville sur la ville, de décloisonner les approches et politiques publiques pour mieux agir sur le foncier, évoquant le besoin de ménager plutôt qu’aménager le territoire. Il a annoncé l’élaboration d’un plan d’action des services de l’État sur le foncier, conjugué à une feuille de route sur les thématiques de l’eau, de l’air et du sol, ainsi que la mobilisation de l’ensemble des préfets de département et directions régionales, à travers la tenue d’un Comité d’Administration Régional dédié au foncier en novembre 2019.

La première table ronde a permis de partager sur les enjeux de la transition foncière et de la construction d’un nouveau modèle d’utilisation du foncier à travers les témoignages de :
- Gilles Flandrin – VP Scot Tarentaise-Vanoise/ VP SAFER AURA
- Pierre Janin – Architecte DPLG, co-gérant agence Fabriques Architecture Paysage
- Frédéric Bossard – DG Epures (agence d’urbanisme de Saint-Étienne)
- Hervé Reynaud – Président EPORA (Établissement Public Foncier de l’Ouest Rhône-Alpes)




Un éclairage de Mme Maylis Desrousseaux - Maître de conférence, spécialiste de la protection des sols - et du bureau d’étude Acteon (qui mène avec la DREAL, la DDT01 et la DDT07 une étude sur la valeur non marchande des espaces) a permis d’apporter un autre regard sur ces enjeux à travers un décryptage des notions de valeur des sols et une analyse critique des outils disponibles pour agir.

Les participants ont ensuite pu profiter de plusieurs retours d’expérience sur la protection du foncier agricole, la désimperméabilisation des sols ou encore la réhabilitation des friches, témoignant de la richesse des actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes et permettant de se projeter dans la mise en œuvre du principe de "zéro artificialisation nette" inscrit dans le plan national biodiversité.

L’après midi a été consacrée à des temps de co-construction ou de partage de retours d’expérience au travers de 5 ateliers :
- Urbanisme et projet agricole
- Valeur non-marchande des espaces
- Outils de la densification pavillonnaire
- Fonciers dégradés et usages alternatifs
- Observation du foncier

En conclusion, la directrice de la DREAL, Françoise Noars, a rebondi sur les annonces du préfet, en particulier sur le plan d’action de l’État sur le foncier en rappelant que les travaux de la journée viendront alimenter son élaboration.
Elle a salué la mobilisation des partenaires et de l’ensemble des participants. Elle a également proposé un prochain rendez-vous en 2020, en partenariat, s’il en est d’accord avec le conseil régional qui vient d’arrêter son SRADDET (schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires).

L’ensemble du séminaire donnera lieu à une restitution sous forme d’une synthèse et de compte-rendu de chacun des ateliers.