Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable et Données

Les filières industrielles stratégiques et le soutien à l’innovation

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 décembre 2016 (modifié le 17 août 2018)

Les filières industrielles stratégiques

Le Commissariat Général au développement durable (CGDD) a mené un travail d’analyse des filières industrielles stratégiques de l’économie verte, notamment au regard de leur positionnement dans le contexte concurrentiel international. Ce rapport, datant de mars 2013, met en avant le potentiel de ces marchés ainsi que les leviers et freins à leur développement.

Les filières analysées sont classées en fonction de leur usage des ressources naturelles avec :

  • les filières de production d’énergie à partir de sources renouvelables : biocarburants, biomasse énergie, énergie marines, éolien, géothermie, solaire ;
  • les filières d’optimisation des consommations de ressources naturelles : bâtiment à faible impact environnemental, chimie verte, hydrogène et piles à combustible, logistique et gestion de flux, matériaux biosourcés, optimisation des procédés industriels, réseaux électriques intelligents, stockage de l’énergie, véhicules décarbonés ;
  • les filières de gestion du cycle de vie des ressources naturelles : captage et stockage de Co2, eau, assainissement et génie écologique, métrologie et instrumentation, recyclage et valorisation des déchets.

Télécharger le rapport : Rapport sur les filières industrielles stratégiques de l’économie verte - Mars 2013 (format pdf - 9.4 Mo - 09/07/2013)

Le ministère s’attache aujourd’hui à lever les freins au développement de ces filières, en particulier pour les filières de production d’énergie à partir de sources renouvelables qui contribuent également à la lutte contre le changement climatique.

Trois groupes de travail se sont réunis dans le cadre du plan de libération des énergies renouvelables pour travailler à l’accélération de leur déploiement et répondre aux objectifs fixés dans le Plan Climat du ministère.

L’innovation au service de la croissance verte

L’innovation est au cœur de la compétitivité des entreprises et des organisations. Elle entraîne la création de valeur, le développement de nouveaux marchés et contribue à l’augmentation du PIB. L’accompagnement d’innovations permettant de limiter la consommation des ressources naturelles non renouvelables et favorisant la transition énergétique et écologique est primordial.

Les pôles d’innovation de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont des acteurs centraux de cet accompagnement.

Les pôles de compétitivités

Ils ont été crées en 2005 pour mobiliser les facteurs clés de la compétitivité au premier rang desquels figure la capacité d’innovation et pour développer la croissance et l’emploi sur les marchés porteurs.

Les pôles de compétitivité conduisent des actions visant à :

  • soutenir l’innovation,
  • favoriser le développement des projets collaboratifs R&D particulièrement innovants.

En Auvergne-Rhône-Alpes, trois pôles de compétitivité investissent principalement les thématiques portées par le ministère :

  • le pôle Axelera, spécialisé sur les sujets Chimie-environnement,
  • le pôle CARA, spécialisé sur la mobilité urbaine et la filière automobile,
  • le pôle Tenerrdis, spécialisé sur les énergies renouvelables.

Les clusters

Ils ont vocation à :

  • augmenter le chiffre d’affaire et l’efficacité économique des entreprises
  • détecter dans leur environnement les facteurs favorisant la croissance
La carte des poles et clusters en Auvergne Rhône Alpes

Les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Ils mettent en œuvre, sur un territoire déterminé, une stratégie commune et durable de coopération au service de projets économiques innovants.