Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Prévention des Risques
 

Les barrages

Barrage hydroélectrique de Saint-Étienne-Cantalès (15) © Laurence Dayet - MEDDTL La sécurité des barrages et des digues est de la responsabilité des propriétaires ou concessionnaires des ouvrages.

Cette responsabilité inclut le respect d’obligations fixées par l’Etat qui sont, en application du décret 2007-1745 du 13 décembre 2007, modulées en fonction de l’importance des risques et des enjeux.

Pour cela, les barrages et les digues sont répartis en quatre classes de A (pour les ouvrages les plus importants) à D en fonction de leurs caractéristiques géométriques (leur hauteur, le volume d’eau stocké) et de la présence éventuelle d’enjeux importants à l’aval (le nombre de personnes dans la zone protégée par les systèmes d’endiguement…).

La DREAL Auvergne a, sous l’autorité des préfets de département, en charge le contrôle de la sécurité des ouvrages hydrauliques sur le territoire de l’Auvergne. Pour mener à bien cette mission elle bénéficie de l’appui des équipes de la DREAL Limousin.

 
 
Surveiller et entretenir un barrage
La DREAL Auvergne a rédigé une brochure à l’attention des propriétaires ou exploitants de barrage soumis à autorisation ou à déclaration (code de l’environnement).
 
Le dispositif réglementant la sécurité des barrages et des digues
Ce dispositif s’appuie principalement sur le décret 2007-1735 du 11 décembre 2007 et ses textes d’application.
 
Les classes de barrages et de digues
Un décret définit pour chacune des classes les études, les vérifications, les diagnostics… et leurs périodicités que doivent mettre en œuvre les responsables des ouvrages.