Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Actualités

La réserve naturelle nationale des Sagnes de La Godivelle s’agrandit : sa superficie multipliée par 6 !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 décembre 2020

L’extension de la réserve naturelle nationale des Sagnes de La Godivelle a été validée par décret ce 4 décembre 2020.

Cette réserve naturelle comprend un ensemble de 4 tourbières situées autour du bourg de La Godivelle, dans la Cézallier, à la limite entre le Puy-de-Dôme et le Cantal, ainsi qu’un plan d’eau (le « Lac d’en-Bas ») qui est situé juste à côté d’une tourbière. Ces espaces naturels se caractérisent par une influence faible des activités humaines, une grande diversité de végétation et la présence d’espèces emblématiques des zones humides du Massif central, par exemple l’azuré de mouillères (papillon).
C’est ce caractère unique qui a justifié le statut de « réserve naturelle nationale », dès 1975, sur des parcelles qui avaient été achetées par l’État suite à l’exploitation d’une carrière. Il s’agit de la première réserve naturelle créée en Auvergne.

Un projet d’extension de la réserve naturelle nationale des Sagnes de La Godivelle a été engagé dès 2017, pour définir un périmètre cohérent, c’est-à-dire sur les limites physiques des tourbières et non des limites de parcelles, et apporter une réponse aux signes de dégradation de ces milieux naturels. Cela porte la superficie de la réserve naturelle de 24 à 144 hectares.

La réglementation fixée par le nouveau décret prévoit notamment le maintien des activités économiques (pâturage et fauche) et de loisirs (chasse, pêche), avec des adaptations justifiées par la préservation du patrimoine naturel. L’épandage de lisier est notamment interdit. Des « secteurs sensibles au piétinement et à la fréquentation » abritant des espèces rares et fragiles sont interdits d’accès. Enfin, les travaux font l’objet d’un encadrement strict.

Le principe d’une réserve naturelle nationale est de protéger à long terme les milieux naturels les plus exceptionnels du pays. Cela se traduit par une réglementation spécifique et la mise en place d’une gestion écologique. La France compte aujourd’hui 167 réserves naturelles nationales, soit en moyenne moins de 2 par département. Le Puy-de-Dôme en compte 4, et la région Auvergne-Rhône-Alpes 32.

La gestion de la réserve naturelle nationale des Sagnes de La Godivelle est actuellement assurée par le syndicat mixte du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne. Les principaux enjeux de sa mission seront notamment d’accompagner durablement les acteurs (agriculteurs, propriétaires, chasseurs, pêcheurs…) et de poursuivre la valorisation adaptée du site, pour rendre accessible au grand public le patrimoine naturel exceptionnel tout en le protégeant.

Quelques chiffres-clés sur l’extension de la réserve naturelle nationale des Sagnes de La Godivelle :
• Un espace protégé dont la superficie est multipliée par 6 : de 24 à 144 hectares
• Plus de 1 720 espèces de faune et de flore, dont 22 espèces d’importance nationale
• 20 % de la réserve naturelle exploitée par des agriculteurs (fauche, pâturage)
• 1/3 de la réserve naturelle sur laquelle la chasse est interdite