Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Eau Nature Biodiversité

L’agrément des conservatoires d’espaces naturels (CEN)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 janvier 2019
Les conservatoires d’espaces naturels (CEN) sont des associations dont l’objet est la connaissance, la gestion et la valorisation des milieux naturels. Ils sont des partenaires de longue date de l’État et des collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques environnementales. La région Auvergne-Rhône-Alpes compte 2 CEN inter-départementaux (Auvergne et Rhône-Alpes) et 4 CEN départementaux (Allier, Isère, Savoie et Haute-Savoie).

Les CEN bénéficient d’un agrément, qui a été institué par la loi « Grenelle II » du 12 juillet 2010 puis confirmé par la loi « biodiversité » du 8 août 2016. Les CEN des régions Auvergne et Rhône-Alpes ont été agréés par des arrêtés conjoints de l’État et la Région, pour une durée de dix ans (arrêté du 21 mai 2014 d’agrément des CEN Auvergne et Allier, et arrêté du 4 avril 2013 d’agrément des CEN Rhône-Alpes, Isère, Savoie et Haute-Savoie.

Durant cette période de dix ans, les CEN ont l’obligation d’élaborer et mettre en œuvre deux plans d’actions quinquennaux (PAQ). Le second PAQ a été établi conjointement par les 6 CEN de la région et s’applique sur la période 2018-2022. Il a été approuvé par l’arrêté du 29 novembre 2018 du préfet de région et du président du conseil régional.

Ce document stratégique présente le socle commun des priorités d’intervention et des partenariats des CEN à moyen terme. Il n’a en effet pas vocation à traduire l’intégralité des projets associatifs des CEN, mais le cadre commun de leurs missions qui relèvent d’un service public. Le PAQ 2018-2022 des CEN de la région Auvergne-Rhône-Alpes repose ainsi sur trois priorités déclinées en dix objectifs opérationnels :

  • Priorité n°1 : Consolider la préservation et la gestion d’espaces naturels, de manière concertée et partagée

a) Élaborer une stratégie d’action foncière et de gestion des sites hiérarchisée et déclinée à différentes échelles.
b) Déployer un plan d’actions en faveur des milieux thermophiles.
c) Renforcer la préservation et la valorisation des zones humides, de leurs fonctionnalités et des services associés.

  • Priorité n°2 : Proposer un service universel de la biodiversité à toutes les collectivités et aux acteurs économiques

a) Contribuer à la déclinaison locale des politiques en faveur de la biodiversité, notamment le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET).
b) Accompagner la mise en œuvre de la compensation.
c) Mobiliser les acteurs économiques en faveur de la biodiversité et des services environnementaux.

  • Priorité n°3 : Ancrer le rôle des CEN au sein des acteurs régionaux de la biodiversité

a) Renforcer l’acquisition de données et le partage des connaissances.
b) Contribuer activement à la réflexion et la mise en œuvre d’expérimentations dans des cadres émergeants notamment de l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB).
c) Contribuer à la stratégie régionale de lutte contre les espèces exotiques envahissantes.
d) Adapter le modèle économique des CEN afin d’assumer durablement leur rôle d’acteur-clé de la préservation de la biodiversité.

Documents à télécharger :

  1. PAQ 2014-2018 des CEN Auvergne et Allier (format pdf - 2.5 Mo - 08/01/2019)
  2. Arrêté du 29 novembre 2018 d’approbation du PAQ 2018-2022 (format pdf - 82.6 ko - 08/01/2019)

Liens utiles :