Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Eau Nature Biodiversité

Faciliter le retour des chauves souris dans la grotte de Saint Marcel d’Ardèche (Ardèche)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 juillet 2018 (modifié le 29 août 2018)

La grotte de Saint Marcel d’Ardèche, située au cœur de la réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche et du site Natura 2000 de la Basse Ardèche urgonienne, a été découverte il y a 2 siècles. Cette cavité était un gîte d’hibernation important pour plusieurs espèces de chauves-souris. Ces dernières, longtemps considérées comme des espèces indésirables, ont été chassées jusqu‘à être enfumées en 1964. A cette époque il y avait jusqu’à 1000 individus hibernants.

En 1988, la construction d’un mur bétonné totalement hermétique à l’entrée de la grotte a définitivement interdit l’accès aux chauves-souris tout en permettant une exploitation touristique du lieu.

En 2002, à la faveur d’une petite fissure dans le mur de l’entrée de la grotte, les chauves-souris ont amorcé un timide retour, confirmé par la redécouverte d’une dizaine d’individus en 2008.

Une grille pour faciliter l’accès aux chiroptères

Un contrat Natura2000, signé en 2017 par la Ligue de Protection des Oiseaux, a permis le réaménagement de l’accès à la grotte avec suppression du mur et installation d’une grille avec barreaux horizontaux, facilitant le transit des chauves-souris et l’accès à la grotte pour les spéléologues.

Au cours de l’hiver 2017-2018, une centaine d’individus étaient déjà présents sur les lieux.