Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Développement Durable et Données
 

Économie verte et économie circulaire

L’ambition portée par le Plan climat de faire de la France le n°1 de l’économie verte implique d’orienter le développement économique vers des activités plus durables et plus respectueuses de l’environnement. Il s’agit pour cela de créer un cadre favorable à l’émergence puis au déploiement de technologies vertes et de modes d’organisation responsables.

L’ensemble des secteurs d’activités peuvent inscrire leurs activités vers l’économie verte. Cette notion désigne en effet :

  • d’une part des éco-activités, c’est-à-dire des activités dont la finalité est la protection de l’environnement comme par exemple la gestion de l’eau, la gestion des déchets ou la production d’énergie renouvelables ;
  • d’autre part les activités économiques ; quelque soit leur secteur, qui développent des procédés moins polluants, moins émetteurs de gaz à effet de serre ou moins consommateur de ressources naturelles.

L’économie circulaire est l’une des composante de l’économie verte. Cette notion désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant :

  • la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie),
  • la production de déchets.
 
 
Viser une économie 100% circulaire
En France, la transition vers une économie circulaire est reconnue officiellement comme l’un des objectifs de la transition énergétique et écologique. Il s’agit de rompre avec le modèle de l’économie linéaire (extraire, fabriquer, consommer, jeter) pour un modèle économique « circulaire ».
 
L’accompagnement des filières impactées par la transition écologique
La transition écologique et énergétique engendre une mutation des secteurs économiques qui impacte de très nombreux métiers. Le ministère accompagne ces transitions professionnelles