Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Développement Durable et Données
 

Connaissance, observation, statistiques

 
 

Actualité

 mercredi 4 octobre 2017
Les réservations de logements neufs continuent de progresser, atteignant un niveau proche de celui des années 2010-2011. Cette bonne orientation de l’activité de promotion immobilière, qui implique le marché très local des stations de montagne, n’est pas une spécialité régionale, et les chiffres d’Auvergne-Rhône-Alpes sont proches de ceux de l’ensemble de l’Hexagone. Les mises en ventes connaissent elles aussi une forte progression. Toutefois, leur nombre restant inférieur à celui des ventes, les stocks importants de logements disponibles à la vente n’augmentent pas.
 
 vendredi 22 septembre 2017
Après une année 2015 caractérisée par un rebond significatif des immatriculations de véhicules neufs à l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes (+ 4,7 %), l’année 2016 confirme cette tendance avec une augmentation des ventes de 5,5 %.
 
 jeudi 21 septembre 2017
La croissance des autorisations de logements neufs est très significative en Auvergne-Rhône-Alpes et nettement supérieure à celle de l’ensemble de la France Métropolitaine. Cette tendance haussière concerne la plupart des départements de la région, et affecte essentiellement les logements collectifs et individuels purs. L’augmentation des mises en chantier est plus modérée.
 
 jeudi 20 juillet 2017
Les ventes se maintiennent à un haut niveau. Les mises en vente se développent et atteignent un niveau proche de celui des réservations. Les stocks qui s’étaient réduits au cours des derniers trimestres se stabilisent. Les prix varient peu en rythme annuel.
 
 jeudi 22 juin 2017
Le taux de croissance annuel des surfaces des terres artificialisées en Auvergne-Rhône-Alpes a progressé entre 2006 et 2012 de +0,48%. Il est similaire à celui observé en France Métropolitaine (+0,49 %). En comparaison à la période précédente (2000-2006), ce mouvement ralentit (- 0,04 points). La progression de l’artificialisation régionale consomme principalement des terres agricoles (91 % des sols nouvellement urbanisés).