Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau Nature Biodiversité
 

Captages prioritaires

Suite au constat de la dégradation de la qualité de l’eau destinée à l’alimentation en eau potable par les pollutions diffuses d’origine agricole (nitrates, pesticides,…), un nouvel outil a été mis en place afin d’élaborer des plans d’actions de restauration de la qualité de l’eau. Celui-ci permet des actions ciblées en priorité sur les captages d’adduction en eau potable les plus menacés par ce type de pollution.


Une liste de captages prioritaires a été définie par grand bassin hydrographique pour lesquels des programmes d’actions seront mis en œuvre. En Région Auvergne-Rhône-Alpes, 93 captages sont actuellement désignés comme "prioritaires" et font l’objet de cette démarche.

 
 
Définition et méthodologie mise en oeuvre
La lutte contre les pollutions diffuses (notamment par les nitrates et les pesticides) impose des actions ciblées en priorité sur les captages les plus menacés par ce type de pollution. La loi sur l’eau et les milieux aquatiques a donc introduit la notion de zones de protection quantitative et qualitative à l’échelle d’aires d’alimentation de captages.
 
Les captages prioritaires en Auvergne-Rhône-Alpes
En Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre des SDAGE, l’action des services départementaux, sous coordination de la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes a mené à la désignation d’un total 93 captages prioritaires.